(source de l’Officiel de la Franchise, par Julie Tadduni).

Être à l’heure, dire bonjour, se montrer serviable et sociable… Autant de qualités indispensables à votre activité mais qui font défaut à l’une de vos recrues. Comment la recadrer et faire en sorte que le message soit entendu ?

“Dis bonjour à la dame !” Le savoir-être s’apprend dès le plus jeune âge. Et dans l’univers professionnel il est un vrai passe-partout, en particulier lorsque l’on travaille dans le commerce. Un franchisé doit donc se montrer vigilant s’il veut attirer puis fidéliser la clientèle dans son point de vente. Lui et ses salariés doivent être irréprochables.

 

Bonjour, merci, au revoir…

“Si vous constatez que l’un de vos salariés se montre impoli ou n’utilise pas les bases du savoir-être quand on travaille dans un commerce, il faut agir sans attendre, lance Bruno Martin, coach en entreprise. Les conséquences peuvent être désastreuses sur votre activité.” Ne laissez donc pas le temps à cette situation de s’installer et surtout à vos clients de fuir chez un concurrent plus aimable. Et n’hésitez pas à être direct car vous êtes dans un secteur d’activité qui exige un personnel qui possède cette compétence.

“Si l’on doit rappeler à un salarié qu’il faut dire ‘bonjour monsieur’ ou ‘bonjour madame’, ‘merci’, ‘au revoir’, que l’on doit être ponctuel, alors il faut le dire tel quel. Dans le cas ou le message ne passerait pas même après un ou deux rappels, alors il faudra sévir.Vous ne pouvez pas vous permettre de prendre ce risque pour votre magasin et le savoir-être est malheureusement une compétence qui s’apprend rarement une fois adulte.”

Car dans ce genre de situation, non seulement vos clients seront impactés mais vos équipes aussi.

 

Ambiance de travail

“Une personne qui manque de savoir-être ne renvoie pas une image très sympathique et liante. Les rapports avec les collègues de travail s’en ressentiront forcément, estime Bruno Martin. Il ne sera pas très agréable pour eux de travailler avec quelqu’un qui ne respecte pas toujours les horaires, qui n’est pas correct, et qui sape leur travail et manquant de politesse auprès de la clientèle”. Or, une équipe soudée est à souhaiter pour un franchisé qui évolue dans de petites structures. En franchise, quand il s’agit de savoir-être, il faut donc appliquer la tolérance zéro !

N’oublions pas que le capital le plus important pour une entreprise est le Capital Humain….!

Muriel BREX.

 

avatar