Soft skills : si vous n’en avez jamais entendu parler, il est temps de vous mettre à la page. Car les « compétences douces » sont le nouveau dada des recruteurs. D’après la dernière étude Cadremploi/Michael Page « Soft skills », publiée le 16 mai 2019, 62 % des dirigeants et cadres ayant des responsabilités managériales sont aujourd’hui prêts à recruter principalement sur les soft skills des candidats. Dans son rapport « Future of Work », le World Economic Forum énumère les soft skills les plus recherchées par les entreprises. Cadremploi a dressé pour vous la liste des 10 « compétences douces » qui font d’un candidat la perle rare !

 

Soft skill utile : la résolution de problèmes complexes

Soft skills importante, votre capacité à résoudre des problèmes complexes prouve tout d’abord votre aptitude à identifier un problème et à en percevoir la complexité. Elle suppose également une bonne capacité d’analyse, une aptitude à trouver des solutions – au travers de ressources-clés identifiées. Et surtout, une capacité à prendre des décisions pour mettre en œuvre le plan d’action.

L’esprit critique : soft skill que les entreprises s’arrachent

Faire preuve d’esprit critique, c’est être capable de mener un raisonnement, qu’il soit inductif ou déductif, afin de résoudre des problèmes. En entreprise, précieuses sont les personnes qui savent s’appuyer sur leurs connaissances et leurs observations pour envisager de façon logique les solutions possibles à un problème.

La créativité

Source d’innovation, la créativité est la compétence-reine des start-up : elle permet de s’éloigner des schémas de pensée dominants, elle ouvre à de nouvelles alternatives, elle invite à disrupter les modèles… et permet même de trouver un océan bleu ! Et comme tout le monde le sait, qui n’innove pas meurt. D’où l’importance de la créativité, en start-up mais aussi dans toute entreprise qui souhaite s’assurer un avenir à moyen terme.

Soft skill utile en entreprise : le management

« Seul on va plus vite, ensemble on va plus loin ». Cet adage, très caractéristique de notre époque, prouve que la richesse est créée par le collectif. Or, le collectif – c’est-à-dire les équipes – a besoin d’être encadré, motivé, fédéré. Le management est depuis plusieurs années une compétence particulièrement valorisée – en témoignent les titres des cadres, qui sont tous managers, au moins de projets… Leadership et influence sont indissociables de cette compétence de management.

L’esprit d’équipe

Exit la performance individuelle comme critère d’évaluation des employés. Dans une société où c’est le collectif qui crée de la valeur, l’esprit d’équipe est primordial. Savoir penser collectif, renforcer la cohésion et porter le groupe constituent des compétences qui peuvent faire la différence !

L’intelligence émotionnelle, compétence douce qui fait la différence

Émergente depuis quelques années, la notion d’intelligence émotionnelle (IE) – ou Quotient émotionnel (QE) – a été développée en parallèle de ce qui constituait jusqu’alors le Graal : le QI. Depuis, c’est une petite révolution qui agite le monde de l’entreprise : au-delà de la capacité intellectuelle de l’individu, une autre forme d’intelligence basée sur la conscience et la maîtrise de ses émotions, l’empathie, la motivation et les compétences sociétales, prend de l’importance… Jusqu’à devancer le QI comme principal référent de l’intelligence d’une personne !

Le jugement et la prise de décision

Essentielle dans un environnement de travail complexe et mouvant, la capacité de jugement et de prise de décision convoque esprit critique, capacité d’analyse et aptitude à arbitrer entre plusieurs options. Or, en entreprise, savoir analyser c’est bien. Savoir agir pour faire évoluer les choses, c’est encore mieux !

Soft skill : le sens du service

Dans un cadre où les fonctions sont de plus en plus transverses, l’entreprise a besoin de profils capables de sortir de leurs missions pour mettre leurs compétences au service de l’entreprise. Que ce soit pour aider un autre département, coacher un collègue ou gérer une urgence, votre sens du service prouve que vous êtes une personne sur qui l’on peut compter. Et pour l’entreprise, cette qualité n’a pas de prix !

La négociation, soft skill que les entreprises s’arrachent

Négocier, ce n’est pas imposer sa décision en étant hermétique aux positions des autres. C’est, au contraire, être capable d’intégrer divers points de vue et d’argumenter pour faire accepter le sien. Écouter, rebondir, interagir sont indispensables pour bien négocier… Soit une certaine forme d’agilité intellectuelle, aujourd’hui très valorisée en entreprise.

La flexibilité

La flexibilité, c’est cette forme de souplesse qui permet de s’adapter à des personnes, des situations et des problématiques. Dans des environnements de plus en plus instables, elle est une soft skills indispensable.

 

Le but du coaching est d’aider la personne à améliorer ses performances professionnelles en misant sur le développement de ses ressources et l’émergence de ses potentiels.

Renseignez-vous vite… en appelant notre agence au 0388236770 ou 0613272797.

 

Muriel BREX

Coach Professionnel Certifié 

International Coach Federation – Chapter France

 

avatar