Magnifique article à lire extrait du magasine cadre Emploi de ce mois ci, rédigé par Farah Sadallah. Je vous invite à le lire….
Avez-vous déjà hésité à postuler à une offre d’emploi car vous pensiez ne pas avoir les compétences suffisantes ? Ou attribuez-vous systématiquement votre succès professionnel à la chance et à vos relations ? Vous êtes peut-être touché par le syndrome de l’imposteur et cela peut entraver le succès de votre recherche d’emploi
coaching professionnel strasbourg

Épaules basses, regard fuyant, lors d’un entretien d’embauche, une personne touchée par le syndrome de l’imposteur n’est pas convaincante. Elle ne pense pas être le reflet de son CV », donne pour exemple Fabienne Alfandari, coach et formatrice à Genève. Il existe six symptômes, touchant la plupart du temps des personnes sur qualifiés, qui sont : « Manquer de confiance en soi, sous-estimer ses compétences, avoir besoin de reconnaissance, se comparer trop souvent aux autres, associer son succès à la chance, et avoir peur de l’échec », diagnostique Emmanuel Piquemal, ostéopathe et expert en développement personnel.

Certaines situations sont propices à faire naître ce syndrome. C’est le cas de la recherche d’emploi, et d’autant plus quand elle intervient après un licenciement économique. Selon Fabienne Alfandari, les personnes licenciées peuvent remettre la faute sur elles et commencer à ressentir une perte de confiance ou le dénigrement de soi. S’en suit alors des difficultés pour trouver un autre emploi. C’est un cercle vicieux. Celui qui perd son emploi et qui est victime du syndrome aura d’autant plus de mal à en trouver un autre. D’autres circonstances peuvent faire naître ce syndrome, comme le harcèlement professionnel, un environnement de compétition excessif, ou encore un isolement au travail.

Le syndrome de l’imposteur peut aussi amener à remettre à plus tard ses projets par peur de ne pas réussir. En revanche toutes les personnes victimes ne sont pas atteintes de la même manière. Il y a des degrés d’intensité symptomatique différents suivant les cas, selon l’auteur du livre Le Syndrome de l’Imposteur – Traiter la dépréciation de soi, Kevin Chassangre.

Comment lutter contre ce syndrome ?

Plusieurs coach, auteurs ou encore experts proposent quelques conseils pour combattre le syndrome de l’imposteur et ses conséquences qui peuvent être gênantes dans une carrière. En voici quelques-uns : Fabienne Alfandari propose d’écrire ses réalisations, en se remémorant son parcours professionnel, comme une accolade, les félicitations d’un manager. Il faut se rappeler de tous ces petits moments pour apprendre à reconnaître ses compétences. Emmanuel Piquemal met l’accent sur la prise de conscience de l’existence de ce syndrome, pour qu’elle puisse agir : « il faut se documenter, explique l’expert en développement personnel, et faire des exercices comme se filmer pour gagner en confiance, se forcer à prendre plus de responsabilité au fur et à mesure. Il n’y a pas de pilule miracle, ça se travail et demande du courage. »

Les idées reçues sur le syndrome de l’imposteur

Ce phénomène a été étudié pour la première fois en 1978 à l’université de Géorgie à Atlanta chez 150 femmes ayant des postes à haute responsabilité, mais cela ne veut pas dire que ces dernières sont les plus touchées par le syndrome de l’imposteur. Selon Kevin Chassangre, il n’y a pas de distinction à faire entre les hommes et les femmes. Il observe que ces dernières viennent plus facilement en consultation que les hommes, mais ce n’est pas le signe qu’ils sont les moins touchés, selon des études empiriques.

Les personnes surqualifiées seraient les plus touchées par ce syndrome… mais les moins qualifiés peuvent également souffrir de ce mal-être.

Enfin, 70 % des hommes et des femmes auraient déjà doutés d’eux-mêmes, mais cela ne veut pas dire qu’ils aient été victimes du syndrome de l’imposteur, comme on peut le voir dans certains articles. Ce chiffre est donc à nuancer car pour être victime du syndrome, il faut avoir connu les 6 symptômes énoncés dans l’article.

Alors : un bon conseil…Ne restez pas seul et venez vite nous consulter…!

Muriel BREX.

avatar